Coaching

Coaching postural et préparation physique pour les musiciens.

By 26 May 2018 No Comments
coaching postural-coaching scenique-coaching musiciens

Coaching postural et préparation physique pour les musiciens !

 

La prévention et le travail de la condition physique au service du musicien.

 

2ème édition de l’Académie « Gli incogniti » à Gradignan.

 

Amandine Beyer, violoniste de renom et référence dans l’interprétation du répertoire baroque pour violon, entourée d’Anna Fontana pour le clavecin, Olivier Fourés en qualité de musicologue et votre serviteur pour le travail corporel se réunissent pour proposer leur expérience basée sur une approche combinant la musique de chambre, les mouvements techniques et le travail du corps pour les musiciens professionnels.

Coaching postural en perspective !

 

 

Les musiciens, des sportifs de haut niveau :

 

Vous en doutiez ?

 

Dans l’imaginaire des gens, il semble loin l’idée d’associer le sport à la musique. Et pourtant…

Il est vrai que nous avons également l’image d’un orchestre où la plupart des musiciens sont assis, sauf parfois, le ou les solistes.

 

Cependant, ce que nous ne percevons point, ce sont les heures et les heures de travail passées à trouver la bonne façon d’exécuter une difficulté technique, de chercher ou améliorer un son, etc.

Regardez un joueur de tennis par exemple. Mis à part sa façon de bouger, qui n’est évidemment pas la même que le musicien, les enjeux sont assez similaires : la recherche du geste parfait, efficace, et demandant le moins d’énergie possible pour durer.

Ce travail quotidien exige une répétition de mouvements et met en action la posture générale. Ce qui sollicite donc fortement le gainage.

Si nous ajoutons à cela une concentration intense, vous percevez maintenant l’énergie que le corps doit produire pour jouer 6 heures par jour !

 

Enfin, il faut affronter le stress de la représentation.

Nous pouvons, là encore, faire le parallèle avec le sportif de haut niveau.

Prenons par exemple, une finale du 100 mètres.

Pensez-vous sérieusement que ces athlètes, sur la ligne de départ, sont d’une zénitude que même le Maître Deshimaru[1] n’aurait pu y parvenir ?

Par leurs attitudes, nous voyons bien qu’ils sont dans une phase de stress avant leur départ (et nous ne les voyons pas dans les vestiaires !) : celui qui piétine en regardant vers le bas ; celui qui s’automotive ; celui qui se frappe les muscles pour se donner de l’énergie, etc.

 

Ainsi, le musicien, qu’il soit professionnel ou amateur d’ailleurs, devrait prendre en compte sa condition physique.

D’autant plus, s’il devient professionnel (contrairement au sportif de haut niveau cette fois), il peut dépasser, selon son désir et ses possibilités physiques et intellectuelles, l’âge de la retraite de 65 ans et continuer ainsi à se produire lors de concerts…

 

Le coaching postural et la préparation physique pour les musiciens :

Nous l’avons vu, une prise de conscience du travail physique du musicien doit être envisagée.

C’est une des raisons pour laquelle Amandine Beyer m’a demandé de participer à l’Académie « Gli Incogniti », académie qu’elle dirige.

 

Dans cette perspective de travail, mon attention est portée, dans une première phase, à la prise de conscience corporelle.

Elle consiste à solliciter le corps dans son ensemble.

En effet, si nous prenons l’exemple du violoncelliste, son travail de l’instrument ne lui permet pas de mettre en jeu les membres inférieurs.

Pourtant, la prise de force dans le sol par la voûte plantaire lui sera bénéfique pour générer une bonne posture générale et donc aussi vers les membres supérieurs qui seront, eux, plus en actions dans son travail instrumental.

 

Une deuxième phase passe par un coaching postural concret en travaillant les muscles comme : les abdominaux, les spinaux, les fessiers, etc.

D’autre part, une attention particulière est portée sur les compensations (dos voûté par exemple) et les ruptures d’équilibre entre les muscles agonistes et antagonistes (concrètement : si l’agoniste est le biceps, l’antagoniste sera le triceps).

Si nous prenons l’exemple d’un hautboïste par exemple, la tenue de son instrument ne lui permet pas de solliciter le triceps. Et son biceps, quant à lui, travaille en isométrie (il y a tension dans le muscle, mais sans variation de contraction. Il y a absence de mouvement).

Il faut donc travailler son corps en conséquence.

hautbois-hautboiste-posture-gainage-relaxation-décontraction musculaire

Tenue du hautbois.

 

La dernière phase est celle de la détente musculaire, le stretching.

Avec matériel ou sans, nous allons chercher les tensions musculaires qui, si elles ne sont pas résolues en décontraction musculaire, pourra engendrer des problèmes physiques comme les tendinites.

 

 

Ainsi, faire appel à un coach sportif qualifié et préparer son corps comme un sportif de haut niveau sont des outils pour permettre aux musiciens de vivre sereinement leur passion tout en évitant des lésions corporelles dues à une pratique intense de leur instrument.

 

thibault amanieu-coaching postural-coaching scenique-coaching musiciens

Thibault Amanieu : coaching postural et scénique.

 

 

[1] https://fr.wikipedia.org/wiki/Taisen_Deshimaru

Thibault

Author Thibault

More posts by Thibault

Leave a Reply