Santé / Bien-être

Arthrose et sport : doit-on choisir ?

By 11 mai 2018 janvier 16th, 2019 No Comments
Sport et arthrose

Arthrose et sport : doit-on choisir ?

 

L’arthrose est une maladie dont souffrent beaucoup de personnes (près de 9 à 10 millions de français[1]).

C’est la plus fréquente des maladies et c’est la première cause de consultations après les maladies cardio-vasculaires ! ?

Il semble, de plus, que cela n’ira pas en s’arrangeant puisque les prévisions annoncent que les gens souffrant d’arthrose devraient doubler d’ici à 2030…

Dans une société qui prône, à juste titre, que faire du sport permet de rester en bonne santé, est-il tout de même judicieux de pratiquer des activités sportives lorsqu’on souffre d’arthrose ?

1.   Qu’est-ce que l’arthrose ?

 

Tout d’abord, une petite prise de connaissance du problème.

Dans une articulation normale, deux extrémités osseuses sont recouvertes de cartilage.

Et c’est grâce à celui-ci que l’articulation va pouvoir se mouvoir et faire coulisser les deux extrémités ensemble.

Dans ce cartilage se trouve un liquide qu’on appelle : le liquide synovial.

Le cartilage n’est ni vascularisé ni énervé.

 

Il existe deux types de cartilages :

  • Le cartilage hyalin (qui recouvre l’extrémité osseuse des articulations mobiles).
  • Le cartilage fibreux (situé au niveau des ménisques et des disques intervertébraux).

 

Il y a deux types de lésions du cartilage articulaire :

  • Celles dues au vieillissement plus ou moins rapide du cartilage.
  • Celles dues à un traumatisme ou à une malformation.

 

Ces lésions apparaissent là où les contraintes mécaniques sont les plus fortes.

Les articulations touchées par ces lésions souffrent  d’une réaction à la fois mécanique et une réaction biologique.

Le cartilage se gonfle d’eau, devient plus fragile, s’amincit et finalement se fragmente.

La membrane synoviale réagit par inflammation en cherchant à nettoyer les fragments.

L’os sous le cartilage s’épaissit en réaction à l’excès de pression dû à la diminution du cartilage, et dans le temps, peut produire une inflammation appelée : ostéophyte.

 

arthrose; sport; lutter contre l'arthrose

Articulation saine et articulation avec arthrose.

 

2.   Les symptômes :

 

Ils diffèrent d’un individu à un autre.

Cependant, une articulation douloureuse, raide et enflée pendant plus de deux semaines doit faire penser à de l’arthrose.

Elle est également moins flexible et des craquements peuvent se faire entendre accompagner d’une perte de souplesse.

Des petites bosses ou des nodules peuvent apparaître au niveau des doigts et des orteils.

 

Pour avoir un diagnostic précis, une radiographie est nécessaire afin d’observer la diminution de l’épaisseur du cartilage.

 

3.   Les articulations les plus touchées :

 

Nous allons parler ici de la fréquence de l’arthrose sur les articulations les plus touchées.

 

La colonne cervicale et la colonne lombaire sont les parties les plus touchées.

Rien d’étonnant puisque ce sont les articulations qui subissent le plus de pression.

L’arthrose cervicale (75%) est handicapante pour tourner la tête.

L’arthrose lombaire (70%), elle, est douloureuse lorsqu’on s’incline sur le côté.

Vient ensuite l’arthrose de la main (60%).

Les articulations de la main sont fortement sollicitées tout au long de la journée et lorsque la personne est touchée par l’arthrose, des déformations irréversibles peuvent en résulter.

Enfin, l’arthrose du genou (30%), très invalidant, car ce sont des articulations qui supportent le poids du corps.

4.   Le sport : bénéfique ou contre-productif ?

 

Alors, est-ce que le sport va nous permettre de lutter contre ce problème ?

 

Comme écrit ci-dessus, c’est la pression excessive sur les articulations qui favorise significativement l’arthrose.

Des sports multidirectionnels comme le rugby, le tennis, le football, le ski, les sports de combat,  etc. sont arthrogène et sont donc déconseillés. ?

Attention à la course à pied qui doit se faire de manière raisonnable en raison des impacts sur les articulations (notamment les genoux) et surtout en dehors des phases inflammatoires.

 

En revanche, des activités comme la gym douce, le Pilates, la marche nordique (excellent grâce à la décharge du poids du corps dû aux bâtons !), le cyclisme, la natation sont à l’inverse conseillées, car elles contribuent à prévenir les lésions articulaires et à soulager la douleur[2]. ?

 

De manière générale, il est conseillé :

 

pilates; marche nordique; gym douce; yoga; arhrose

Des activités douces comme le Pilates sont bénéfiques pour lutter contre l’arthrose.

 

Ainsi, s’il faut prendre soin de soi en ne sursollicitant pas les articulations touchées ni en leur faisant subir de forte pression, il ne faut pas pour autant arrêter toute activité physique.

En effet, l’activité physique modérée permet de retrouver, maintenir une mobilité correcte et de diminuer les crises.

Vous avez de l’arthrose ? N’hésitez pas à nous faire partager votre expérience en laissant un commentaire ci-dessous sur ce sujet et me faire vos retours !

 

 

[1] Le Pen C. Revue du rhumatisme 72 (2005) 1326-1330

[2] « Soigner l’arthrose » du Dr Laurent Chevallier et Dr Danielle Verdié-Petibon. Fayard. 2004. 286 p.
Vignon E et al. Arthrose du genou et de la hanche et activité : revue systématique internationale et synthèse (OASIS). Revue du Rhumatisme, 2006 ; 73 : 736-52

 

Thibault

Author Thibault

More posts by Thibault

Leave a Reply